Terres de Nauze

Le Buisson accueillera Jean Bonnefon et Peiraguda pour S.O.S. Enfants du monde

 

 

 

Concert-Original-au-Buisson-Web.jpg

 

 

Flyer Concert Original Verso (1).jpg

 

 

 

 

SOS ENFANTS DU MONDE

RECAPITULATIF DES ACTIVITES ET HISTORIQUE SUCCINCT DE l’ASSOCIATION

HISTORIQUE et ACTIONS ACTUELLES

                En 1993, Suite à la chute du dictateur CEAUCESCU, la ROUMANIE s’ouvre au monde et dévoile l’horreur des conditions de vie notamment des enfants ;

                Claude DI MARIO, gendarme mobile de Périgueux, crée une association SOS ENFANTS ROUMAINS pour leur venir en aide. Suivront 6 convois humanitaires à destination des orphelinats de ce pays.

                En 1999, afin de pouvoir élargir ses activités vers d’autres pays, l’Association devient SOS ENFANTS DU MONDE. Elle intervient alors dans plusieurs pays :

-          HAITI. En 1999, à la demande d’un prêtre haïtien,  elle aidera notamment à la construction d’un bâtiment pour accueillir des enfants des rues. Ce bâtiment deviendra plus tard,  une école pour les enfants les plus pauvres (le Centre ST JEAN BOSCO à JEREMIE).

Elle met en place sur 3 années, un programme de dépistage des anomalies visuelles, avec l’aide d’un opticien de Périgueux et prendra en charge, le transport et l’opération, en France, d’une jeune Haïtienne déficiente visuelle

Un membre de l’association  présent au départ de l’opération, met en place un système de parrainage pour financer l’école et se rend sur place, chaque année, depuis 2010, pour vérifier l’utilisation des fonds

                En 2016, envoi de 2 bénévoles supplémentaires dont un médecin  retraité (dr  LE BARBIER de BELVES) qui détectera des cas de malnutrition, ce qui conduira à la mise en place d’un programme de fourniture  aux enfants d’un petit déjeuner, 3 fois par semaine (pain, beurre de cacahuète et lait). Cette opération perdure aujourd’hui et fait l’objet des recherches actuelles  de financement (coût : environ 1800 euros par trimestre). Depuis cette année, Elle parraine également, directement, 3 enfants (coût : 600 euros par an).

-          MAROC : 2 convois humanitaires avec du matériel pour handicapés

-           

-          BURKINA FASO (ville de Disséné) : construction en 2004 d’une école laïque francophone avec l’aide du ministère de la Coopération. L’école fonctionne mais il reste à financer des latrines.

-          L’Association a sollicité le Service départemental d’Incendie et de secours pour fournir une ambulance aux sapeurs  pompiers de la ville. L’ambulance sera acheminée prochainement (coût du transport supporté par DISSINE)

-           

-          BRESIL : en 2019, prise en charge de l’opération sur place, d’une jeune orpheline brésilienne qui avait perdu un œil suite à des maltraitances. (coût : 700 euros)

QUELS FINANCEMENTS POUR CES ACTIONS ?

                Comme toute association humanitaire, l’association fait appel, fonctionne grâce au bénévolat de ses membres et fait appel  aux dons des particuliers mais elle organise aussi de nombreuses manifestations (théâtre, concerts, conférences, etc..) C’est dans ce cadre qu’intervient le spectacle qui sera donné, le 22 juin prochain, au BUISSON DE CADOUIN grâce à la générosité de Jean BONNEFON et de son groupe, PEIRAGUDA.

 

 

Articles à venir.

 

-   Les Z'Igolos, avec "Trois petites notes de théâtre" à Carvès.

 Opéra Français et Chants Sacrés à Cadouin pour l'association N.D. de Capelou.

-  C'était convivial mais plutôt frais, sous la Halle de Belvès, pour l'auberge espagnole du lundi de Pentecôte.

-  Monplaisant prépare ses festivités de la Saint Jean.

-  La rencontre de Bon-Encontre sera décisive pour les Auscitains ou pour les Sangliers.

-  Carvès sera en fête pour l'ouverture de l'été.



08/06/2019
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 222 autres membres