Terres de Nauze

C'était il y a 20 ans

 

 

Image associée

 

 

Image Sud-Ouest Eco

 

 

Les tempêtes de fin décembre 1999 en Europe, sont deux dépressions intenses des latitudes moyennes à développement rapide, nommées respectivement Lothar et Martin, qui ont traversé l'Europe occidentale, les 2627 et 28 décembre 1999. Ces deux cyclones extra-tropicaux de type bombe, extrêmement puissants, ont causé des dommages majeurs par le vent. Les deux systèmes dépressionnaires ont causé la mort de 140 personnes et près de 19,2 milliards de dollars (2006) de dommages matériels.

 

En cette fin d'année 1999, les informaticiens concentraient leurs inquiétudes sur un bug qui aurait pu perturber bien des choses de la vie courante. Ce bug ne s'est heureusement pas produit. Bien différemment, ce sont les éléments qui sont venus secouer la quiétude de ce faux passage du deuxième millénaire au troisième. Faux passage au troisième millénaire car ce millénaire se devait, au regard du calendrier grégorien, attendre le 1er janvier 2001.

Pour ce basculement 1999/2000, ce sont les tempêtes, ouragans et cyclones qui se sont invités pour nous priver d'électricité, certains ont dû attendre plus de 3 semaines pour voir revenir la Fée électricité. Heureusement, le mois de janvier, après  les heures pénibles, voire tragiques, on déplora plusieurs morts dus aux fureurs éoliennes, fut plutôt clément.

 

Hier, un premier jet consacré aux chevaliers de la Fée électricité avait pour but de rappeler que la période dite des fêtes, laisse sur la touche bien des personnes, surtout les personnes les plus défavorisées,  en situation de précarité sans appel, qui vivent, certainement, cette entrée d'hiver dans des conditions innommables de détresse morale et d'abandon à l'indifférence de celles et ceux qui festoient sans retenue. Ce papier était destiné à mettre en relief les impasses des fêtes, les personnes dans les commerces qui doivent se consacrer aux clients alors qu'elles, aussi, ont des familles et des enfants ; les prestataires de santé, infirmières, aides-soignantes qui filent vers les foyers où, parfois, elles ne sont que les seuls sourires de Noël et tant d'autres personnes pour qui Noël, le Jour de l'An ne sont que des jalons calendaires qui ne les dispensent pas d'être au service des autres.

 

Le but  de ce papier était de rappeler que la Nature n'a cure de ces jalons calendaires, les catastrophes dues aux éléments peuvent, à tout moment, surprendre.

 

Bien des acteurs sont là et répondent présents quand l'impéritie humaine apporte ses ravages, pour les fêtes avec un pétrolier qui souille nos côtes, quand les forces de la nature se déchaînent, quand l'adversité, sans préavis, vient frapper à nos portes.

 

Que toutes ces personnes, sapeurs-pompiers, gendarmes, militaires faisant face à la barbarie obscurantiste, hospitaliers, bénévoles de l'ombre, qui méritent notre admiration et respect, sachent que, même si on ne leur témoigne pas toujours notre considération, leur présence dans ces moments, demeure le miracle permanent de la vie sociétale.

 

 

870x489_1999-tempete-decembre-18-1

 

 

 



27/12/2019
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 222 autres membres