Terres de Nauze

9/11. Palissandre, c'est loin d'être évident pour tout le monde !

 

Aujourd'hui, attardons-nous un peu sur des noces qui sont plutôt rares. Nous rencontrons souvent des couples qui ont franchi l'étape des noces d'or ; mais, au-delà, il y a d'autres noces bien moins connues parce que l'espérance de vie ne permet pas au plus grand nombre, d'espérer de les fêter.

 

Les noces de palissandre... un joli bail ! 

 

  

 

L'appellation palissandre regroupe différentes essences de bois, du genre Dalbergia, poussant sous les tropiques, notamment au Brésil, en Inde, en Amérique ou à Madagascar, parmi lesquelles l'espèce la plus recherchée est Dalbergia nigra appelée en France "palissandre de Rio" et au Brésil, Jacaranda da Bahia. Wikipédia

 

 

  

Palissandre.jpg

 

 

 

L'actualité de novembre 1953 semble calme, bien calme, au moins en apparence ; car, l'histoire prend ses rendez-vous loin, bien loin, de cette majestueuse chênaie qu'est la Forêt domaniale de Compiègne. Dans ce magnifique espace sylvestre qui inspira Gérard de Nerval, on ne peut certainement pas trouver de palissandre ; mais, on surprend, en toutes saisons, non loin de la clairière historique de Rethondes, les ripisylves de l'Automne, l'agreste  petite rivière tributaire de la R.G. de l'Oise qui sépare naturellement le Soissonnais et le Valois.

 

Le 7 novembre 1953, l'histoire n'était pas dans la forêt picarde mais bien loin de l'Hexagone, dans le village de Diên Biên Phu et dans ses proches environs. Elle mesure aussi les lames de fond qui vont recomposer, pendant une décennie, la souveraineté des pays du Maghreb.

 

C'est, certainement, bien loin des conséquences de ces turbulences historiques que, ce 7 novembre là, le Dr Maurice Chopinet  obtient, dans l'Hôtel de ville de Béthisy Saint Pierre, l'échange des consentements mutuels de Clotilde Defoor et de Jean Gayant.

 

Clotilde était employée dans une brosserie béthisienne. Jean, après avoir effectué de courtes mais brillantes études à Béthisy, il fut reçu premier au certificat d'études, parmi les centaines de candidats du canton de Crépy-en-Valois, occupa un premier emploi dans une scierie. La vie active de Clotilde et de Jean s'ouvre  dans ces années 50. L'attrait de la proche capitale les amène à postuler à la R.A.T.P. Dans cette entreprise, les Gayant vont mener de longs cursus aussi riches que laborieux. Clotilde glisse, avec humour, qu'elle y a fait des petits trous, ces petits trous immortalisés par Serge Gainsbourg, en 1959, par "Le poinçonneur des Lilas", puis guichetière au R.E.R, sous-chef de poste à la régulation et, enfin, elle fut affectée au contrôle des voyageurs.

Jean, dans le réseau de la R.A.T.P.,  débuta dans les autobus puis il participa aux grands chantiers de la pose des voies nouvelles du R.E.R.

 

Pour bien vivre leur automne, c'est la cité belvésoise qui a retenu leur attention et c'est à l'avenue des Cèdres qu'ils ont bâti leur dernier nid.

Ces néo-Belvésois s'intéressent à la vie locale et apportent leur aide à diverses activités caritatives dont le téléthon.

Clotilde et Jean savourent dans cette campagne des Hauts de Nauze, le plaisir d'accueillir leurs deux arrière-petits-enfants.

 

Ce 7 novembre, pour eux, ce fut le jour de leurs noces de palissandre. L'allégorie du palissandre, bois exotique très dur et très dense, correspond parfaitement à la longue fidélité des rares couples qui parviennent jusqu'à ce moment intense d'émotion. Avec tout le lectorat de ce blog, j'adresse tous mes vœux à nos amis Clotilde et Jean.  

 

 

Résultat de recherche d'images pour "mairie béthisy saint pierre"

 

 

La mairie de Béthisy Saint Pierre. C'est dans cet hôtel de ville que Clotilde et Jean ont dit oui, il y a tout juste 65 ans.

 

 

 



09/11/2018
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 222 autres membres