Terres de Nauze

À la rencontre des citoyens

 

 

PAYS de BELVÈS

  

 

CIMG7527.JPG

 

Le chef d'escadron, Mathieu Têtu, et le major Anita Praud.

   

En France, appellation alternative à celle de « commandant », le premier grade d'officier supérieur, dans certaines armes de l'armée de terre et de la gendarmerie.

On s'adresse au chef d'escadron en l'appelant « Mon commandant » si c'est un homme et qu'on en est un soi-même, ou « Commandant » si c'est une femme (car on considère que « mon » est une contraction de « monsieur ») ou si l'on n'a soi-même jamais servi sous les drapeaux (traditionnellement, tous les hommes diront cependant « Mon commandant »). En revanche, on évoquera le « chef d'escadron N. » et non le « commandant N. ».

Ces appellations anciennes sont des survivances du temps où les régiments étaient si gros qu'il fallait les diviser pour manœuvrer (le commandement se faisait à la voix ou à la trompette). Ces composantes régimentaires étaient les bataillons, groupes d'escadrons (cavalerie), groupes de batteries (artillerie)… Wikipédia.

 

 

Ce jeudi 5 juillet, dans la salle d'honneur de la mairie, Christian Léothier, maire du Pays de Belvès, accueillit les gendarmes venus là, pour disserter sur la vigilance citoyenne et enchaîna sur la vie citoyenne locale.

C'est l'adjudant-chef Jean Doublein, bien connu des Belvésois puisqu'il a été, il y a quelques années, un gendarme de la brigade de Belvès, qui a expliqué ce qu'est, selon le concept de l'Intérieur et de la gendarmerie, la vigilance citoyenne. Pour faire avancer cette vigilance, il faut que des citoyens, bien entendu de bonne moralité, concourent à cette mission bénévole, en se portant candidat à la mairie pour être référent.

 

Le référent n'a à être ni un espion ni un délateur. C'est tout simplement un citoyen qui remarque que des agissements sont de nature à troubler la quiétude citoyenne et qui fait remonter l'information à la gendarmerie. Cela peut être, par exemple, une personne qui remarque qu'une voisine âgée, contrairement à ses habitudes, ne donne pas signe de vie. La délinquance, hélas, ne recule pas et si l'on reste passif, les visiteurs indésirables de résidences peuvent s'en donner à coeur joie. Pensons à ces demeures historiques qui, à l'abandon, ont été pillées dans une passivité quasi totale du voisinage...  

 

Il est bien difficile et délicat de s'inscrire dans cette mission de vigilance citoyenne car, inévitablement, d'aucuns pensent ou peuvent penser à de tristes épisodes de délations. 

  

   

CIMG7522.JPG

 

Le chef d'escadron Têtu a donné la parole à l'adjudant-chef Doublein pour disserter sur la vigilance citoyenne.

 

CIMG7523.JPG

 

L'arrivée de notre nouvelle major, en ce début d'été, s'est faite discrètement tout comme le départ de son prédécesseur Pascal Cugny qui, aujourd'hui, suit l'actualité locale es qualité de retraité, sur l'autre rive de la Dordogne, dans la charmante commune de Paunat.

Ce blog aura l'occasion de revenir sur l'arrivée de notre nouvelle major. En attendant, souhaitons lui un excellent séjour chez nous.

 

CIMG7524.JPG

 

Une brochette d'élus, au premier rang.

Nous croulons sous la multiplicité des sigles ARS, SPASAD -et tant d'autres-, le Dr Michel Carcenac a fait préciser la nuance entre les prérogatives du SSIAD et du CIAS.

 

CIMG7526.JPG

 

Dans la salle, quelques questions et remarques.

 

CIMG7535.JPG

 

Le maire, dans les villages et dans les bourgs, est souvent sollicité pour régler les problèmes  de vie locale, au quotidien. Aucun maire n'a de baguette magique et de réponse à tout, surtout quand il est saisi de requêtes allant dans des sens inverses !

 

 

Relayant la force publique, Christian Léothier a fait un point sur sa mandature.

Il ne se satisfait pas de la tournure que prend le pôle Bois Gascogne. Le maire s'est plu à évoquer la bouteille à moitié vide ou à moitié pleine. Il salue, au passage, la venue de l'Entreprise Coste mais note qu'il restera, in fine, quelques cas douloureux, pour l'heure, sans solution.

Pour le maire, il faut ou il faudrait trouver un troisième médecin. La mission paraît complexe... beaucoup de localités bien plus importantes sont moins bien loties que nous !

Christian Léothier tient au chemin de fer et craint que le pire anéantisse cet axe radial. Il mise sur le conseil régional qui est compétent pour l'activité T.E.R. Le président Rousset, sans avoir pris d'engagement ferme et définitif, semble, selon Christian Léothier, être en position d'écoute de la convergence d'élus des deux départements concernés.

Christian Léothier a fait part de l'assurance qu'il a obtenu de conserver l'ouverture de la poste dans ses plages horaires actuelles.

Le système d'enlèvement des ordures va être remanié.

Pour solutionner la colonisation des allées du cimetière, le maire aurait bien vu un ensemencement en herbage facile à entretenir. Il a dû y renoncer. Les Monuments historiques y voyant une objection...

Répondant à une suggestion citoyenne, le maire précisa que ses prédécesseurs n'avaient pas réussi à concevoir un sens unique sur la RD 52. Il ne voit pas bien comment en sortir.

 

L'échéance 2020. Le maire a souligné le travail collégial des élus qui font équipe avec lui. Dans quelques mois, le bilan complet de cette mandature pourra être établi. Les Belvésois jugeront ! Est-ce, implicitement, une remise en cause sur le mandat unique annoncé à cor et à cri, au début de sa prise de fonction ou une possible recherche de reconduction ? Nul ne pourrait le dire et, peut-être... même pas l'intéressé.

 

 

 

CIMG7539.JPG

 

 

Christian Léothier a donné la parole à Brigitte Pistolozzi pour compléter son intervention. Cette dernière, nuancée dans son verbe, probablement pour se dégager d'un pessimisme décourageant, a dit qu'il restait à Belvès, plusieurs pôles vivants, la poste, la gendarmerie, la perception... NDLR : c'est effectivement vrai, tous les villages de 1 500 habitants n'ont pas pu garder ce minimum, dont le collège et l'EHPAD.

 

Photos Pierre Fabre.



07/07/2018
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 222 autres membres