Terres de Nauze

Une fête à l'ancienne parfaitement réussie mais plombée par la canicule. Premier volet.

 

 

 

 

01.jpg

 

 

Cette sixième fête à l'ancienne a beaucoup souffert ce 27 août. De multiples manifestations, çà et là, tenaient l'affiche mais le plus décourageant fut cette chaleur lourde et oppressante qui s'invitait partout et pénétrait même ce havre de fraîcheur du parc fongauffiérain.

Le repas festif dépassa toutes les espérances, le défilé de chars fut splendide, les reipétits ont, une fois encore, séduit et le feu d'artifice, menacé par quelques petites gouttelettes de pluie, apparut grandiose.

 

Cette semaine, Bruno Marty a saisi, pour ce blog, de belles images de ces festivités plombées par la canicule. Il nous livre son premier reportage.

 

Cliquez sur les images.

 

01.jpg

 

Reportage photographique © Bruno Marty.

 

 

02.jpg

 

Le matin, quelques personnes ont souhaité découvrir ce village où la préhistoire a été légèrement balayée par une riche histoire depuis l'an 768. 

Photo © Bruno Marty.

 

03.jpg

 

Denise, une vieille figure marnacoise, a un petit faible pour ce village de Fongauffier qui a marqué l'enfance et la jeunesse de mon grand ami, son cousin René.  

Photo © Bruno Marty.

 

04.jpg

 

 

Paul-Marie, un pilier des animations festives, est, à Fongauffier, quasiment chez lui. Il s'entretient avec Joël Eymet, le premier maire-adjoint de Sagelat, à droite sur l'image. Joël, ce jour là, cumulait ses prérogatives d'élu en remplaçant le maire absent pour raison familale et celles de bénévole actif pour la vie locale. Paul-Marie est venu, comme chaque année, apporter son savoir-faire. Son gros chagrin de ce dimanche fut de ne pas repartir vers Fonmorte, où il réside, avec son fidèle Sam qui, effrayé par le feu d'artifice, a disparu. Sam, reconnu, aux premières heures du jour, ce lundi, par les bénévoles du comité des fêtes occupés à démonter les chapiteaux, a pu ainsi retrouver son maître et sa paisible colline. 

Photo © Bruno Marty.

 

 

05.jpg

 

Pour réussir une fête de village, il faut beaucoup de bénévoles. Ils n'étaient pas forcément du village, certains venaient des Hauts-de-Lémance et même de l'agglomération fuméloise. 

Photo © Bruno Marty.

 

06.jpg

 

Marie-Noëlle, à son stand, n'a pas su trouver le bouton de réglage de la clim ! 

Photo © Bruno Marty.

 

07.jpg

 

Bernard participe à bien des manifestations, toujours avec entrain et gentillesse.

Photo © Bruno Marty.

 

 

08.jpg

 

Les gaufres sagelacoises de Thérèse et d'André ont bien vite trouvé acquéreurs.

Photo © Bruno Marty.

 

 

09.jpg

 

 

Pierre Domengie ne connaissait Fongauffier que comme pivot routier. Cet écologue bironais est tombé sous le charme de la source fongauffiéraine. Il a été conquis par la puissance de ses eaux vives alors que la canicule de cette fin d'été n'a laissé que peu de sources en bonne forme. Hostile à toutes les formes polluantes de la culture, ce producteur de pruneaux se veut pédagogue en promouvant le purin d'ortie et en bannissant les conservateurs, les insecticides, les fongicides et les engrais chimiques.

 

Qu'il me soit permis de lui dire "chapeau Pierre"! S'il était dans mon pouvoir de décerner une médaille d'or dans cette mission, je la lui accorderais volontiers.

Photo © Bruno Marty.

 

 

010a.jpg

 

Qu'elles sont mignonnes. Cette pré-adolescente et ces deux fillettes n'avaient de cesse de manifester leur compassion pour ces trois petits cochons. Quelle terminologie désobligeante pour ces gentils porcins qui nous rappellent le bien joli conte traditionnel qui se perd dans la nuit des temps !

Photo © Bruno Marty. 

 

011.jpg

 

La truffe comme tous les champignons, s'inscrit dans un monde merveilleux et plein de mystères. Georges, pédagogue honoraire de l'Éducation nationale, livre, chaque année, à Fongauffier, bien des anecdotes. Laissons à ce diamant de la nature son champ de malices et de séduction. 

Photo © Bruno Marty.

 

012.jpg

 

 

Isabelle vit dans le bassin du Lot, du côté de Fumel. Elle adore les enfants et elle se plaît à les maquiller pour leur plus grand plaisir. 

Photo © Bruno Marty.

 

013.jpg

 

 

Un petit bonhomme qui, dans ce décor fongauffiérain, a beaucoup apprécié de monter un poney. 

Photo © Bruno Marty.

 

014.jpg

 

 

Qu'il est agréable d'être transporté par maman ou papa. Profitez-en bien, cela ne durera pas toujours ! 

Photo © Bruno Marty.

 

015.jpg

 

Les cèpes ont toujours fasciné. Depuis six ans, Pierre Fauchier, tourneur sur bois saint-pomponais, un véritable artiste, se fait un plaisir d'honorer cette fête à l'ancienne. Pour lui, elle n'est pas une question de rapport mais bien plus le désir de transmission d'une maîtrise ouvrière et, de plus, la satisfaction d'émerveiller.

Photo © Bruno Marty.

 

016.jpg

 

Manon aime les animaux mais, de grâce, ne lui dites surtout pas que ce sont des bêtes.

Photo © Bruno Marty.

 

017.jpg

 

Sous la canicule de Fructidor, les enfants se croient à Fongauffier-les-Bains. 

Photo © Bruno Marty.

 

018.jpg

 

Annick, à gauche, et ses invités. 

Photo © Bruno Marty.

 

019.jpg

 

 

La grâce orientale. Paul Valéry,  il y a un siècle, estimait, avec une extraordinaire justesse, que l'Europe n'était qu'un petit cap de l'Asie. Ces trois jeunes personnes, certainement, nous séduisent par leur charme juvénile mais elles sont et seront les éclaireuses du siècle qui est le leur. 

Photo © Bruno Marty.

 

020.jpg

 

 

Ce petit bouchon serait-il un V.R.P. d'une firme produisant un breuvage fort sollicité par une journée caniculaire! 

Photo © Bruno Marty.

 

 



28/08/2017
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 222 autres membres