Terres de Nauze

Thomas "champion de France".




 

St Jean d'Angély, petite ville, au centre du Pays des Vals de Saintonge, est située sur la rivière Boutonne. Elle jouit d'un excellent micro-climat avec un équilibre harmonieux. Cette très belle cité où les maisons à colombages  signent une douceur de vivre en Saintonge, est un pôle actif de biscuiterie tourné vers le bio. Dans les sombres années 40, Maxence van der Meersch, plume d'exception des terres flamandes, abrita, là, dans la quiétude des berges de la Boutonne, pour étayer son chef d'œuvre romanesque "Corps et âmes", les amours d'Olivier Gueran, ministre opportuniste peu scrupuleux, avec la jeune et tendre Fabienne.
Sur la pelouse angérienne, le CAP, ce dimanche 25 juin, défaisait l'US Tours. Magnanime, le CAP laissa aux Tourangeaux, la seule latitude de sauver l'honneur. Le CAP, ainsi, devenait champion de France de la 3ème division. Parmi ses joueurs, un établit ses racines familiales sur les berges de la Nauze. Sa famille maternelle fut celle du moulin fongauffiérain de la Robertie où Thomas aime venir pêcher dans le bief familial.
 
 
Thomas
 
Qui est Thomas Barthé. Thomas joue au Club de Périgueux (CAP) depuis 2007 où il a intégré le centre de formation du CAP. Parcours en junior Crabos, ensuite espoir ; puis, il a intégré l'équipe Première où il a fait environ 25 matches, en titulaire de Fédérale 1 (il a occupé les postes  de trois-quarts aile et arrière et centre suivant les besoins !  Il est néanmoins titulaire en trois-quarts aile. À  ce jour et durant  cette dernière saison (2016-2017) en Fédérale 3, il a marqué  de nombreux essais (13 ).
Dimanche, l'équipe de Périgueux a joué, à St Jean d'Angély, la Finale du Championnat de France de Fédérale 3. Les Pétrocoriens ont gagné par le score sans appel de 46-6. Ils sont donc Champions de France Fédérale 3. C'est vrai que, dans toute la saison, ils ont gagné tous les matches à une exception près, ironie du sort, ce fut à Belvès que le CAP échoua face aux valeureux Sangliers en 1/8ème de Finale.
 
 

Thomas

 
Lors d'un match contre Ribérac.
 
Thomas
 
 Et oui, ce fut un grand jour...
 
Thomas
 
... au pied du bouclier.


28/06/2017
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 222 autres membres