Terres de Nauze

Résister, par Pascal Bellevallée, médecin généraliste

 RÉSISTER

 

C'est par ce simple mot, écrit dans la pierre sous sa forme occitano-cévenole, que Marie Durand, 1711 / 1776, Le Bouchet-de-Pranles (Ardèche), captive pendant 38 ans, de 1730 à 1768, à la Tour de la Reine Constance à Aigues-Mortes, pour refuser d'abjurer sa foi protestante,  fit face pour garder son idéal huguenot.

 

 

 

 

Pascal Bellevallée 0

 

 

 

 

 

 

Notre ami Pascal Bellevallée, médecin généraliste à Belvès, dès la perception des premières alertes du coronavirus dans l'hexagone, a décidé d'entrer en résistance face à ce terrible virus. Il mit un terme à ses vacances pré-printanières pour se lancer dans une campagne de sensibilisation et d'écoute de sa patientèle... et même de celle de ses confrères.

Il martèle ses deux  leitmotivs : le confinement et l'emprunt du masque.

 

Saluons le civisme de ce praticien, toujours sur la brèche. Il fait honneur au serment qu'il prêta, il y a plusieurs décennies.

Pascal Bellevallée n'entend pas désarmer. Opiniâtre et lucide, il nous supplie de faire de même.

 

___________

 

 

 

DÉCONFINEMENT… OU PAS

 

CLIQUEZ SUR LES IMAGES

 

Bellevallée 1

 

 

 

C’EST UN PROJET, UNE POSSIBILITE, UNE PROBABILITE.

 

PAS DE DECONFINEMENT SANS CONFINEMENT REUSSI.

 

OR, ON EST LOIN D’UN CONFINEMENT PARFAIT, A  VOIR LE NOMBRE DE PERSONNES DEHORS, EN PROMENADE OU AU TRAVAIL, SANS MASQUE !!!

 

IL EST IMPERATIF DE LE PORTER DES MAINTENANT. CE N’EST PAS PARCE QUE VOTRE VOISIN PORTE UN MASQUE QUE VOUS ETES PROTEGE.

 

TOUT LE MONDE DOIT LE PORTER, SANS EXCEPTION.

 

SEUL REMEDE EXISTANT A CE JOUR : LES GESTES BARRIERES.

 

SI LE DECONFINEMENT N’EST PAS REUSSI, IL RISQUE D’Y AVOIR AUSSITOT RECONFINEMENT.

 

NOTRE SORT EST ENTRE NOS MAINS.

 

 

 

 

 

 

 

RAPPEL FONDAMENTAL

 

NE BAISSEZ PAS VOTRE MASQUE SUR VOTRE MENTON POUR PARLER

C EST A CE MOMENT-LA QUE VOUS ETES LE PLUS CONTAGIEUX

 

 

 

 

Témoignage d’une Périgourdine :

« Je vis au Coux avec mes deux enfants. Je ne suis sortie de chez moi que pour faire des courses, aller chez des amis, et aller travailler.

J’ai 36 ans et pas d’antécédent particulier.

En février, j’ai présenté une forte fièvre et une toux intense accompagnées d’une très grande fatigue.

Ceci s’est terminé par une hospitalisation à l’hôpital de Périgueux avec une infection sévère des deux poumons, dûe au Covid 19.

Cela n’arrive pas qu’aux autres et je me demande encore comment j’ai pu contracter le virus. »

 

CI-APRES, PHOTOS PENDANT LA GRIPPE ESPAGNOLE HIVER 1918-1919

COMME VOUS LE VOYEZ, LES MASQUES ETAIENT DEJA DE RIGUEUR

 

 

Bellevallée 2

 

 

 



05/05/2020
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 222 autres membres