Terres de Nauze

Les voeux au Pays de Belvès.

 

 

 

Après l'interruption informatique de la huitaine passée, essayons de rattraper le temps perdu. Un vieil adage dit qu'il ne se rattrape jamais... néanmoins !…

 

Vous attendez -et c'est compréhensible- les vœux de Monplaisant, de Siorac, les Trophées des sports et, peut-être, une once de compte rendu de la réunion des blogueurs d'hier. Certaines et certains d'entre vous ont bien voulu, ou pu, l'honorer de leur présence. Qu'ils en soient chaleureusement remerciés.

 

Il faut savoir donner du temps au temps.

 

 

Voeux Belvès.JPG

 

 

Christian Léothier présente ses voeux. Photo Pierre Fabre.

 

C'est samedi 6 janvier que les élus du Pays de Belvès ont accueilli dans la salle d'honneur de la mairie, leurs administrés et amis, pour la traditionnelle cérémonie des vœux.

Christian Léothier, le maire de la commune nouvelle du Pays de Belvès, au delà des axiomes de circonstances, a fait un point sur la situation ferroviaire de la localité. Belvès a perdu son point de vente à la gare et, actuellement, le premier magistrat se tourne vers une permanence commerciale à la bibliothèque. Ne doutons pas que la personne qui anime ce pôle, ne soit la plus parfaite hôtesse pour prendre ce relais. L'inquiétude manifestée par Christian Léothier est celle de la pérennité de la ligne. Elle est toujours -et plus que jamais- sous l'épée de Damoclès. Elle serait l'une des quatre les plus menacées de l'Hexagone. Une délégation d'élus ira porter une requête à la présidence du Conseil régional d'Aquitaine pour sauvegarder ce lien historique, économique et affectif de notre ruralité. Il fût la fierté de plusieurs générations.

 

Le deuxième temps fort de l'intervention du premier magistrat fut le pôle de Wood Gascogne. La reprise du site par un industriel du voisinage relatif, l'Entreprise Coste de la Chapelle-Péchaud, semble faire son chemin avec une intégration de quelques personnes qui retrouveraient une continuité professionnelle dans la localité. Cela ne sera, hélas, pas le cas pour tous.

 

Christian Léothier laissa échapper son courroux en parlant du départ d'un médecin, dans des conditions qui interpellent.

 

BELVES              LES VOEUX DU MAIRE

 

 

Juliette, la figure juvénile de ces voeux. Photo © Bernard Malhache.

 

La très belle note de fraîcheur, qui s'invita dans cette cérémonie, fut la remise de la médaille de la ville à Juliette Kerr. Elle a obtenu son baccalauréat avec la mention très bien et plus encore avec des ponctuations à 20 sur 20. Juliette honore ainsi ses parents, Belvès et notre bassin de vie par ses résultats brillantissimes.

 



13/01/2018
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 222 autres membres