Terres de Nauze

L'humour caustique du président de Périgord Rail +.

PAYS de BELVÈS

 

Scénario catastrophique

pour les clients de la gare de Belvès.

 

Point d'humour désastreux et caustique du président de Périgord rail +.

 

Interpellé par la prochaine clôture du guichet de la gare de Belvès, Jean-François Martinet, président de Périgord rail +, ici interviewé par France bleu Périgord, a donné rendez-vous aux médias, pour faire part de son émotion à l'approche de cette fermeture. Ce ferrovipathe, pour interpeller, a choisi le substantif "inouï". Il faut préciser que cette épithète, dans quelques jours, sera le qualificatif utilisé pour les nouveaux TGV qui vont amener la grande vitesse à Bordeaux. 

 

Point d'humour désastreux et caustique du président de Périgord rail +.

 

 Christian Léothier, maire, et Gérard Vilatte qui milite à Périgord rail +.

 

Point d'humour désastreux et caustique du président de Périgord rail +.

 

 

Brigitte Pistolozzi, à droite sur l'image, est venue à cette rencontre.

 

Point d'humour désastreux et caustique du président de Périgord rail +.

 

 

Christian Léothier, ici interviewé par France 3 Périgords, en aparté, dit comprendre qu'il n'est sans doute pas parfaitement rationnel et cohérent de maintenir un point de vente à la gare. Il avait proposé que celui-ci soit déporté vers la mairie où, après une formation élémentaire, les employés municipaux auraient pu, notamment pour les personnes âgées, donner des renseignements et générer des dossiers voyage.

 

Dans le contexte actuel où les attributions du conseil régional, comptable des deniers des contribuables, et de la S.N.C.F, prestataire du service, sont partagées, la tentation de "botter en touche" devient quasiment une règle de repli.

 

Photos Pierre Fabre.



21/06/2017
5 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 222 autres membres