Terres de Nauze

L'hommage à Vincente Garcia

 

 

Cliquez sur les images 

 

 

IMG_20190514_143315.jpg

 

L'image plus que prenante du convoi funèbre avec, derrière la famille, tout le figuratif de la République assassinée. "No pasaran", hélas, trois fois hélas, ne restera qu'un symbole d'un peuple héroïque, qui a fait face à la haine cléricalo-fasciste de ces cruels et odieux valets d'un pouvoir monarchiste.

 

Vincente Garcia, dans notre département, était l'un de nos deux  déportés qui défiaient le temps.

 

Plusieurs centaines de personnes se sont rendues, ce mardi 14 mai, à Trélissac, pour l'hommage laïque et républicain que l'on devait à ce personnage d'exception. Dans l'assistance, on pouvait remarquer la présence de Marie-Lise Marsat, Boulazacoise par sa naissance, aujourd'hui Buissonnaise, qui est l'élue départementale du canton de Lalinde.

 

 

Collégiens.jpg

 

 

 

 La délégation belvésoise des collégiens de Pierre Fanlac

 

 

Le passeur de mémoire, c'était Vincente. Vincente a su émouvoir les enfants dans les écoles de la République. Vincente, grâce au résistant d'exception que fut Lucien Dutard, a appris à lire et écrire notre langue, non sur les bancs d'une quelconque classe, mais en Bessède, dans les havres retranchés de la Résistance. Francis Colbac, le maire de Trélissac, le rappela dans son vibrant hommage. Demain, les passeurs de mémoire seront ces jeunes collégiens emmenés par Marie-Claire Dardevet, leur professeur d'histoire.

 

 

Photos Serge Righi



17/05/2019
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 222 autres membres