Terres de Nauze

Cela se passait la nuit du 4 août

 

Venez nombreux pour ce sentier de l'histoire évoquant la Nuit du 4 août.

 

Comme il se doit, il fallait lui trouver un décor qui rappelle que la Révolution a eu une résonance dans les plus petits villages. C'est donc dans le vénérable espace du superbe porche, un peu méconnu mais à découvrir, où sourd la source-fontaine de Fongauffier, sous la Mairie de Sagelat, dans le décor de l'ancienne abbaye moniale fongauffiéraine dissoute par la Révolution, qu'au crépuscule du 3 août 2019, la tombée de la nuit interviendra vers 21 heures, que ce rappel tangible réunira les adeptes de l'histoire et celles et ceux qui voudront bien s'offrir une petite plongée dans ce passé que d'aucuns ont largement mis de côté ou oublié.

  

 

 

SAGELAT 

 

 

Fichier:Nuit du 4 août 1789 abolition of the privileges.jpg

 

Nuit(s) du 4 août


Tout le monde a entendu parler de la Nuit du 4 août. Au fait, s'agit-il de la nuit du 3 au 4 ou de celle du 4 au 5 ? La réponse, en elle-même, demeure parfaitement secondaire, cependant… Et si ce mois d'août-là, fort agité, qui ne s'appelait pas encore Thermidor, avait connu deux nuits du 4 août, on aurait dû écrire nuits du 4 août.

Quoi qu'il en soit, il importe, 230 ans après cette tumultueuse nuit du 4 août, de venir pour une petite soirée rétrospective, parler de ce souvenir que les descendants des Hussards noirs de la République se plaisaient à avancer dans leur cours d'histoire.


Que reste-t-il de cette remise en question ? D'autres épisodes de notre histoire sont revenus sur cet événement. Tous ont échoué. Les barricades de 1830 n'eurent point de lendemain, la Révolution de 1848 engendra une République éphémère vite reprise par un coup d'état de la famille Bonaparte, une famille adepte de l'assassinat de la République, la Commune de Paris, en 1870, fut défaite dans l'horreur. Le sinistre Adolphe Thiers, gardien conservateur du fonds des privilégiés, n'hésita pas à envoyer les Versaillais pour réduire par la force et dans le sang, cette fronde plébéienne. Le Front populaire, comptable d'une avancée inédite, sombra bien vite, emporté par les événements ; Mai 1968 restera une révolution avortée dont les théoriciens s'affrontent encore sur ses causes et ses conséquences ; et, in fine, les Gilets jaunes, mouvement complexe et bien controversé qui n'a fait la fortune que des casseurs recherchant là, la voie de leur saccage et de la déstabilisation d'un pays qui n'en a nullement besoin.


Ne jetons pas le bébé avec l'eau du bain ?  Les plus caustiques se plaisent à répéter à l'envi, qu'il ne reste rien de ces résolutions nocturnes quand ils ne disent pas, avec la plus évidente mauvaise foi, que c'est pire. La vérité est entre les deux car ces poncifs ne sont ni totalement vrais ni totalement faux.

 


Jean-Noël Biraben.jpg

 

Le Dr Jean-Noël Biraben, érudit d'histoire, le 11 novembre 2018, récita de mémoire, avec passion, la longue poésie "Le retour" (1919) de Lucien Boyer, au Monument aux morts de Sagelat. Photo © Bruno Marty

 

Une petite réunion crépusculaire, sous forme de forum, permettra de parler de ce grand chantier des privilèges. Comme il s'agit de ne privilégier personne, tout un chacun pourra s'exprimer et si des férus d'histoire veulent honorer cette petite rencontre citoyenne, ils seront les bienvenus. D'ores et déjà, sachons que le Dr Jean-Noël Biraben débroussaillera ce sentier imparfaitement mis en valeur de notre histoire.

 

 

IMG_2808.jpg

 

 

 

 Sous la voûte, à droite de l'image, on aperçoit l'arrivée de l'épanchement de la source fongaudffiéraine.

 

 

IMG_2811.jpg

 

Ce porche est un des vestifges de l'abbaye moniale. Le bâtiment en bien mauvais état lors de l'acquisition municipale en 1989, soit deux siècles après la remise en cause de l'Ancien Régime, a fait l'objet d'une adroite restauration. Ce chantier, manifestement, est la réussite de la mandature 1989/1995 de la municipalité de l'ère de Jean-Louis Peyrus. (1977/2008).

 

IMG_2809.jpg

 

 

Le sentier de l'histoire de la Nuit du 4 août,  ce samedi 3 août , partira de ce lieu vénérable.

 

 

Photos Pierre Fabre



28/07/2019
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 222 autres membres